C'est l'histoire d'une open innovation à la recherche d'un modèle inclusif

DU 11 au 13 octobre, Holistic Développement a participé aux côtés du SAMU de l'environnement à l'édition 2019 du Hacking Industry Camp pour développer un projet innovant : SOS Environnement !

 

L'objectif, développer un outil d'alerte en cas de pollution et d'impact environnemental qui permette de créer une base de données environnementales qui pourront être intégrées à une cartographie.

 

Le Hacking Industry Camp est un évènement organisé chaque année par Alsace Digitale destiné à faire émerger les solutions technologiques de demain, en particulier au bénéfice de l'industrie 4.0 et de l'usine du futur. La solution que nous avons souhaité développer s'inscrit pleinement dans cette problématique puisqu'elle permettrait aux sites industriels d'accélérer la prise en compte de leurs impacts, et de maîtriser davantage leurs risques environnementaux.

Open innovation et intelligence collective

Un hackathon est un moment particulier d'innovation. Ouvert à tous, nous ignorons avant qu'il commence quelles seront les personnes qui nous rejoindront pour travailler sur notre projet. Si nous cherchons bien sûr à composer l'équipe de façon à disposer des compétences minimales nécessaires, il demeure un aléa très fort quant aux participants. Cette variabilité de profils peut être vu comme une contrainte, ou bien au contraire comme un atout pour la créativité du groupe et sa capacité à imaginer les solutions au problème à traiter.

Ce mode de fonctionnement est propre à l'innovation ouverte, ou open innovation, au travers de laquelle peuvent intervenir des personnes initialement extérieures au projet, et qui ne présentent pas systématiquement d'expertise propre au projet. Cette méthodologie de travail permet de développer ce qui est usuellement désigné par la notion d'intelligence collective, c'est à dire une capacité de compréhension, d'analyse et de résolution de problèmes auxquels participent toutes les personnes du groupe.

 

En termes de protection des projets, l'innovation ouverte peut apparaître comme contraire aux principes usuels de R&D qui consistent à ne rien laisser communiquer tant que le projet est en cours de développement.  Le risque évident dans ce genre de procédé pourrait être de se voir substituer l'idée initiale ou les outils développés au cours du hackathon. Il faut néanmoins comprendre que dans ce genre d'exercice, la confiance envers les participants est primordiale pour créer le climat nécessaire à l'innovation et à la résolution de problèmes. Il ne faut pas non plus oublier qu'au-delà des solutions techniques recherchées, un hackathon est également l'occasion de rencontrer des partenaires potentiels, et d'évaluer des possibilités de collaboration future entre les acteurs. Enfin, il s'agit de considérer ce qui fait la particularité et donc la valeur ajoutée du projet qui ne se résume pas à l'idée initiale, mais bien à la somme des idées développées, l'alliance des méthodes et techniques, et bien sûr la culture de l'équipe qui le porte.

Concilier projet numérique et modèle inclusif

Le projet que nous avons présenté ce week-end était centré autour d'une application mobile pour transmission d'information. Ces outils "high tech", aujourd'hui devenus courants, semblent toujours apporter des solutions d'amélioration vis-à-vis de l'existant parce qu'ils utilisent des outils numériques (donc plus rapides, plus fluides, etc.). Néanmoins, ces fonctions ajoutées à nos ordiphones déjà devenus prothèses humaines, ne sont pas sans poser de questions éthiques et déontologiques, que ce soit sur l'utilité de l'assistance apportée, ou encore le rapport coût / bénéfice de l'application au regard des informations cédées notamment au travers des données personnelles.

C'est pourquoi nous avons fait le choix, de créer un outil de production d'informations démuni autant que possible de données personnelles, afin de respecter les choix de chacun. Par ailleurs, bien conscient que dans le domaine de l'environnement peut-être plus que dans d'autres, la subjectivité s'immisce rapidement dans le débat, et que les outils numériques sont vite enclins à extrapoler nos travers d'interprétation, nous avons choisi d'orienter l'expérience utilisateur dans le sens de l'objectivation de l'information. Nous avons pour cela réfléchi à comment pousser l'utilisateur à transmettre les données les plus rationnelles au service du SAMU de l'environnement, considérant par là la responsabilité sociale et pédagogique qui pourra découler de la future application mobile. Parler au cortex et diminuer l'influence de notre cerveau reptilien lorsque nous sommes confrontés à des situations d'urgence nous a paru être un axe d'amélioration de notre monde.

Un projet récompensé

Au bout de 48h de travail, de partage et de réflexion, nos efforts se sont vus récompensés puisque nous avons obtenu pas moins que le premier prix d'accompagnement ! L'occasion pour nous tous d'acquérir une très grande fierté d'avoir été sélectionné pour un projet tout de même porté par une association à l'endroit dédié au développement des start-ups. Preuve si il en est qu'aujourd'hui plus que jamais, l'entrepreneuriat se doit d'être social, inclusif, responsable.

Ce prix nous fera bénéficier de prestations d'accompagnement qui nous permettront d'aller plus vite et plus loin, et marque ce moment qui n'est que le début d'une grande aventure.