L’upcycling ou le surcyclage : quand rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme

Chandelier upcyclé
Chandelier upcyclé ; Crédit photo : Coca Cola

 Les termes upcycling ou sur-cyclage sont apparus dans les années 90, c’est « la revalorisation par le haut » de déchets initialement destinés au rebut. Reiner Pilz emploie ce mot lors d’une interview en 1994 c’est un ancien ingénieur mécanique reconverti dans l'aménagement intérieur. Le terme upcycling sera ensuite repris dans « Cradle to Cradle créer et recycler à l’infini ». La démarche consiste donc à récupérer des objets ou des matières afin de les transformer pour leur donner une seconde vie.

Aujourd’hui nombreux sont les designers qui s’interrogent sur le cycle de vie des matières qu’ils utilisent. L’approche upcycling s’intègre dans leur démarche créative. La récupération de matériaux, la transformation de déchets, le recyclage vers le haut n’est pas qu’un effet de mode. L’upcycling ou surcyclage intéresse des personnes de tous horizons.

 

Dans les pays en voie de développement, non seulement le surcyclage fait partie des usages mais il représente une nécessité. Le manque de ressource amène logiquement vers la prolongation de la durée de vie des matériaux et constitue une démarche économique cohérente face aux situations de rareté qui sont appelées à se multiplier dans nos sociétés contemporaines et occidentales. Cela a d'ailleurs donné naissance à une approche appelée Jugaad, dont nous avions déjà parlé dans un autre article.

 

Revaloriser par le haut représente aujourd'hui une voie indispensable pour nous extraire des situations de crise économique et environnementale.